En attendant la fin.

Durée approximative :15min

Résumé

Un couple qui attend patiemment la fin du monde règle ses comptes avant l'heure fatidique...

Personnages

- Le mari

- La femme

Décor

 

Le salon du couple.

Le mari

Regardant sa montre.

Dans un peu moins de 15 minutes, c’est la fin...

La femme

Sortant de ses pensées.

Quoi ?

Le mari

La fin du monde, c’est dans moins de 15 minutes !

La femme

Ah…

Le mari

Surpris.

C’est tout ce que ça te fait ?!

La femme

Blasée.

Que veux-tu que je te dise ?

Le mari

Je ne sais pas, tu pourrais montrer un peu plus de considération ! C’est quand même pas tous les jours la fin du monde!

 

La femme

Ironique.

Tu veux que j’ouvre une bouteille de champagne ?

Le mari

Et pourquoi pas ? On finirait en beauté au moins !

La femme

Tu veux que je te rappelle comment tu es quand tu es bourré ? Parce que franchement, la mort à côté ça passe pour une ballade de santé…

Le mari

Mais ce que tu peux être rabat-joie ma pauvre ! On devrait s’amuser avant de se prendre un météore dans le salon !

La femme

Moi je trouve qu’on ferait mieux de parler… Se dire franchement ce qu’on ressent, se confier, s’écouter.

Le mari

Bah tu parles d’une ambiance… Heureusement que tu ne travailles pas au club Med, les beaufs seraient en voie d’extinction !

 

La femme

Vexée.

Ah oui, puis en matière de beaufs t’en connais un rayon…

Le mari

Mais pas du tout ! Moi j’suis dans l’air du temps !

La femme

Oui, c’est ce que je dis, t’en connais un rayon.

Le mari

Mais ce n’est pas possible ça ! J’avance moi !

La femme

Tu avances ?

Le mari

Parfaitement ! Et si t’étais comme moi, aujourd’hui sachant que c’était la fin, on aurait fait des tas de choses ! Au lieu de ça, on est resté sur notre cul à regarder les heures passer…

La femme

C’est ce qu’on fait d’habitude…

Le mari

Oui et bien d’habitude on n’est pas à deux pas du néant !

La femme

T’as raison, d’habitude on est en plein dedans…

Le mari

Décidément quel optimisme ! Je peux savoir pourquoi tu dis ça ?

La femme

Oh et bien je crois qu’à ce stade on peut se permettre de faire le bilan de notre vie de couple, qui n’est pas trépidante. Loin de là ! On ne fait pas de projets, on reste sur nous même, on ne voit personne…

Le mari

TU ne vois personne ! Moi je sors, je bouge, je rencontre, je vis !

La femme

Quand je te propose d’aller voir ma tante tu ne veux jamais y aller !

Le mari

Ta tante c’est différent, elle pue le chien mouillé !

La femme

C’est son chien qui pue !

Le mari

Ta tante, son chien, c’est du pareil au même ! Même coiffure, même haleine et même regard vide !

La femme

Et bien heureusement que la fin du monde tombe un 21 décembre… Tu n’auras pas à faire semblant de l’aimer au réveillon du nouvel an !

Le mari

Ravi.

Comme quoi ça a du bon l’apocalypse ! Mais c’est vrai que c’est un soulagement, pour une fois on ne la verra pas galocher ton oncle sur du Peter et Sloane!

La femme

Agacée.

Oh ça va…

Le mari

Et voilà tu es vexée ! Tu ne veux pas voir la vérité en face, que tu es une asociale !

La femme

Agacée.

C’est faux ! J’ai des tas d’amis sur Facebook !

Le mari

Tu parles d’amis, des inconnus que tu as débusqués sur tricot.com !

La femme

Alors là tu te trompes ! Tu le saurais si tu m’avais en ami ! Mais non ! Monsieur est trop bien pour moi !

Le mari

Dis donc, j’ai déjà bien assez à faire avec ton toi réel sans en plus me farcir ton toi virtuel !

La femme

Ah je vois… Je suis réelle pour laver tes slips et faire la vaisselle c’est ça ?

Le mari

Mais je n’ai jamais dit ça !

La femme

Au moins les hommes que j’ai en amis sur Facebook ont du respect et de l’attention pour moi !

Le mari

Surpris.

Les hommes ?!

La femme

Oui, parfaitement, les hommes !

Le mari

Rassure-moi, des hommes rencontrés sur tricot.com ?

La femme

Non, sur des sites de rencontres amoureuses figure-toi!

Le mari

Surpris.

Quoi ?!

La femme

Fière.

Et bien oui ! Il se trouve que je suis très convoitée !

Le mari

Convoitée, convoitée… Consternante oui ! Non mais t’es sérieuse ?

La femme

D’un air sérieux.

J’ai l’air de plaisanter ?

Le mari

Et bien bravo ! Non mais franchement, à ton âge !

La femme

Mon âge ? Qu’est-ce qu’il a mon âge ?

Le mari

Et bien reconnais que tu tiens plus du télégraphe que du wifi !

La femme

Mais t’es une ordure de me dire ça aujourd’hui !

Le mari

Et bien écoute je pensais que tu demandais de la sincérité, qu’on se dise les choses, qu’on se confie… Et bien c’est fait !

 

La femme

Tu pourrais y mettre les formes quand même !

Le mari

Parlons-en des formes ! À vouloir que tout soit carré on finit par tourner en rond ! Et entre nous, ça fait 10 ans que je les mets les formes !

La femme

Qu’est-ce que je dois comprendre ?

Le mari

Rien, comme d’habitude…

La femme

Oh ça c’est facile ! Mais puisqu’on parle d’intelligence… Il est temps que tu apprennes qu’un narcoleptique n’est pas un drogué ! Il faut que tu saches également que la taxidermie n’est pas une allergie aux chauffeurs de taxi !

Le mari

Ah ?! Et comment tu sais tout ça toi ?!

La femme

Je me suis renseignée figure-toi ! Auprès du petit Robert !

Le mari

Qui c’est celui-là ?! Encore un de ces dépravés que tu as débusqué sur le net ?

La femme

Oui voilà c’est ça. Il traîne toujours avec Larousse et monsieur Bescherelle…

Le mari

J’y crois pas ! Mais tu as réellement une double vie !

La femme

Oui, on se retrouve régulièrement à la bibliothèque municipale.

Le mari

Non mais en plus tu t’affiches ?! Mais tu n’as pas honte ?! Moi qui avais des remords !

La femme

Des remords ? À quel sujet ?

Le mari

Je ne dirais rien tant que tu ne m’en diras pas plus sur les bonhommes que tu fréquentes ! Qui sont-ils ? Qu’est-ce qu’ils te veulent ? Et de quoi ils te parlent ? Si jamais tu te contentes de parler…

La femme

Qu’est-ce que tu insinues ?!

Le mari

Que tu cours après des jeunots qui collectionnent les antiquités !

La femme

Tu serais bien aimable de ne pas me confondre avec ta mère !

Le mari

Ma mère ?! Elle est jeune d’esprit ma mère !

La femme

Rafistolée comme elle est, ça aide, même un maïs OGM à l’air naturel à côté d’elle !

Le mari

La tienne n’a pas de mal à être bio maintenant qu’elle bouffe les pissenlits par la racine !

La femme

Vexée.

Espèce de salaud !

Le mari

Tu l’as cherché !

La femme

Bon !

Elle respire profondément.

Il faut que je me calme…

Elle respire un petit instant.

Je vois bien ce que tu cherches.

Le mari

Ah oui ? Et quoi ?

 

La femme

Tu évites un sujet qui te dérange. Comme toujours… Pour une fois, fais preuve d’un peu de courage et parle !

Le mari

Il regarde sa montre avant de commencer à parler.

Bon ! Et bien au point où on en est…

Il prend une grande respiration.

Je couche avec ta sœur !

La femme

Choquée.

Quoi ?!

Le mari

Je couche avec ta sœur !

La femme

Encore sous le choc.

Ma sœur… Mais t’as jamais pu la sentir ma sœur !

Le mari

C’est vrai qu’elle a une hygiène déplorable…

La femme

Depuis quand ça dure ?!

Le mari

Environ 2 mois, ça s’est fait comme ça !

La femme

Comme ça ? C’est tout ?!

Le mari

Et bien écoute, quand on va rendre visite à ton père, tu l’emmènes se balader. Et bien… les balades, ce n’est pas notre truc à ta sœur et moi. Alors on reste à la maison, mais y a un moment jouer au jeu de l’oie et aux petits chevaux ça devient lassant ! Un jour, on a trouvé une nouvelle distraction… Comme je disais, ça s’est fait comme ça.

La femme

Attends que je comprenne bien tout… Tu sautes ma sœur, et tu me reproches de parler avec des mecs sur Facebook ?!

 

Le mari

Mais ça n’a rien à voir ! Mais alors vraiment rien à voir ! Moi je te trompe, certes… Mais ça reste en famille !

 

La femme

Tu parles d’une consolation ! Et qu’est-ce que tu lui trouves à ma sœur ?

Le mari

Bah faut avouer qu’elle a une qualité indéniable…

La femme

Ah ça j’aimerais bien savoir laquelle…

Le mari

Et bien je ne vis pas avec !

La femme

Ah c’est charmant… Je te remercie ! Et bien tu sais quoi ?! Moi non plus je n’ai pas de remords !

Le mari

Inquiet.

À quel sujet ? Qu’est-ce que tu me caches ?!

La femme

Ah ah ! Tu fais moins le malin là ! Pauvre tache !

Le mari

Oh je t’en prie, surveille ton langage ! Et explique-toi !

La femme

Ah tu veux des explications ! Bah tu vas être servi ! En effet je ne fais pas que discuter sur internet ! Je m’effeuille !

 

Le mari

Hein ?! Et depuis quand tu t’y connais en botanique ?!

La femme

Oh mais quel boulet ! Je fais des strip-teases ! Traduction : je me fous à poil !

Le mari

Quoi ?! Comment ?! Où ?!

La femme

Oh franchement tu ne t’améliores pas… Je me déshabille sur femmes-d-intérieur.fr, C’est bon l’info est passée ou je dois te faire un schéma ?

Le mari

Mais t’es une dépravée !

La femme

Dit le porc qui se tape ma sœur…

Le mari

Tu ne vas pas me reprocher ça jusqu’à notre mort j’espère ?

La femme

En l’occurrence, si !

Le mari

C’est malin tiens ! Je peux savoir ce que ça t’apportait de te trémousser devant ton ordinateur ?

La femme

C’est très simple ! Au moins on me regardait ! J’existais ! On ne peut pas dire que ça soit le cas avec toi !

Le mari

Ah ! Alors ça ! Ah !

La femme

Et bien quoi ?

Le mari

Ah non mais attends là ! Attends, attends ! Faut que je digère l’info là…

La femme

Ah il faut que tu digères l’info…

Le mari

Tu te rends bien compte de ce que tu viens de m’apprendre ? Moi qui croyais être avec une personne respectable !

 

La femme

Ce n’est pas ce qui t’a empêché d’aller voir ailleurs…

Le mari

Ne sois pas mesquine ! Et puis si tu passais moins de temps à tripoter la souris d’ordinateur on n’en serait peut-être pas là !

 

La femme

La souris, c’est la seule chose que je peux me mettre sous la main, si tu vois ce que je veux dire…

Le mari

Choqué.

Oh ! Oh ! C’est pas possible ! T’es nympho ?!

La femme

En colère. Pendant ce temps le mari regarde sa montre.

Mais t’es vraiment un fieffé connard de me dire ça ! Je ne sais pas si tu réalises à quel point…

Le mari

Ne laissant pas sa femme terminer.

Chuuut !

La femme

Chut ? Quoi chut ?!

Le mari

D’un ton grave.

C’est bientôt l’heure…

La femme

Inquiète.

Ah…

Le mari

D’un ton plus grave encore en regardant sa montre.

Ça y est… C’est l’heure…

Ils regardent autours d’eux avec angoisse durant quelques instants.

La femme

Il ne se passe pas grand-chose…

Le mari

C’est bizarre…

La femme

On ne s’est pas trompé de date ?

Le mari

Non, C’est bien aujourd’hui…

La femme

C’est peut-être en retard…

Le mari

Ah ! Écoute !

La femme

Quoi ?

Ils écoutent attentivement pendant un petit moment. Rien ne se passe.

Le mari

Tu entends ?!

La femme

Non, rien.

Le mari

Moi non plus…

La femme

Ah…

Le mari

Après un petit instant de silence.

Bon…

La femme

Hum…

Le mari

Voilà, voilà…

La femme

Oui…

Petit moment de silence.

Le mari

Bon, il est évident que rien de ce que j’ai pu te dire ce soir n’est vrai.

La femme

Vraiment ?

Le mari

De mauvaise foi.

Mais oui voyons ! Non mais tu m’imagines moi, avec ta sœur ?

La femme

De mauvaise foi également.

Non, c’est vrai. D’ailleurs moi non plus je n’ai rien dit de vrai. Franchement, moi m’exposant sur le net ? Jamais !

Le mari

Je n’en doute pas une minute. Même si j’ai eu peur…

La femme

Allant dans les bras de son mari.

Oh je suis vraiment désolée !

Le mari

Levant les yeux au ciel.

T’en fais pas va ! C’est pas la fin du monde…

 

Fin

© 2019 by Cyril Coatleven Proudly created with Wix.com

  • Black Twitter Icon
  • Black Facebook Icon