Extrait "La Farce"

Élise

Laissez-moi prendre vos affaires.

Antoine et Magalie donnent leurs manteaux à Élise.

Je vais les déposer dans notre chambre. Installez-vous en attendant.

Magalie s'assoit.

Magalie

Elle sait toujours accueillir dans la bonne humeur ta sœur...

Antoine

Je t'en prie Magalie ne commence pas. Tu sais bien qu'elle est toujours un peu stressée quand elle accueille du monde.

 

Magalie

Ah ça… Elle va tenter de nous sortir le grand jeu façon Nadine de Rothschild comme à son habitude...

 

Antoine

Magalie !

Magalie

Quoi ?!

Élise revient.

Élise

Vous voulez boire quelque chose en attendant ?

Antoine

Nous allons attendre les autres, c'est mieux.

Magalie

S’adressant sèchement à Antoine.

Moi je boirais bien un verre si tu permets.

Antoine

Comme tu veux...

Élise

Qu'est ce qui te ferait envie ?

Magalie

Ce que tu as de plus fort.

Élise

Bien… Je t'apporte ça...

Élise quitte la salle.

Antoine

S'asseyant.

Je croyais que tu comptais lever le pied sur l'alcool ?

Magalie

La majorité du temps oui... Les soirées avec ta famille ne font pas partie du contrat.

Antoine

C'est agréable pour eux...

Magalie

Il me faut bien ça pour supporter l'épreuve.

Antoine

L’épreuve, tout de suite les grands mots.

Magalie

Crois-moi ce mot est un euphémisme !

Antoine

Charmant !

Élise revient avec un verre qu'elle donne à Magalie.

Élise

Voilà.

Magalie

Avec un sourire forcé.

Merci.

Élise

Tu es sûr que tu ne veux rien Antoine ?

Antoine

Oui je te remercie.

Élise

Bon ! Je vous laisse un moment, j'ai encore des choses à faire en cuisine.

Antoine

Je t'en prie.

Élise

Regardant sa montre.

Je ne vais pas être prête à temps à ce tarif là !

Élise quitte la salle.

Magalie

« Je te remercie » « je t'en prie »... Ce que tu peux te comporter en laquais avec ta sœur !

Antoine

J'essaie seulement d'être agréable. Tu devrais essayer juste une fois…

Magalie

Ah ! Être agréable ! Laisse-moi rire !

Antoine

Et bien si il fallait compter sur toi pour ça...

Magalie

Excuse-moi, mais je suis à mon maximum là.

Antoine

Tu peux faire un effort aujourd'hui merde alors ! C'est Noël quand même !

Magalie

Alors ça, c'est un argument de poids !

Antoine

Quoi encore ?

Magalie

Tu sais bien que j'attends Noël avec la même ferveur qu'un dîner avec ta famille. Alors les deux cumulés je te laisse deviner mon enthousiasme.

Antoine

Mais ce n’est pas un jour comme les autres quand même!

Magalie

Franchement je ne vois pas en quoi ! On n'a pas d'enfant et on n'est pas croyants alors pourquoi se faire autant de mal ? Je te le demande ?

Antoine

Pour la joie d’être réunis ?

Magalie

Pour faire comme tout le monde ! Voilà pourquoi ! Et c’est d’un barbant…

Antoine

Oui bon et bien c'est tout de même l'occasion de passer une bonne soirée.

Magalie

Chez ta sœur ? C'est une blague non ?

Antoine

Bon je vois que rien ne te fera aimer Noël...

 

Magalie

Non, je crois que je peux définitivement dire que Noël m'emmerde et que je le lui rends bien. C'est vrai quoi, tous ces bons sentiments et ces hypocrites qui se la jouent petits Jésus sortis de la crèche… C'est insupportable non ? Et puis tous ces beaux discours sur la misère du monde, en s'échangeant comme cadeau le dernier portable à la mode fabriqué par des petits chinois... Excuse-moi mais ça fait beaucoup !

Antoine

Bon et bien tu sais réchauffer les cœurs toi ! Heureusement qu'on ne passe pas Noël chez SOS amitié, tu ferais exploser le taux de suicides...

Magalie

Excuse-moi de ne pas attendre de miracles venant d'un vieux barbu bedonnant sponsorisé par un soda.

Antoine

Bon, j'abandonne ! Essaie au moins d'être un peu plus aimable durant la soirée, si cela n’est pas trop te demander.

 

Magalie

Je vais faire de mon mieux, je ne promets pas que ça soit flagrant.

Antoine

Ça sera toujours ça de pris...

Élise revient pour installer quelques éléments de décorations.

Élise

Tout se passe bien ?

Antoine

Très bien merci.

Élise

N'hésitez pas à me dire si vous avez besoin de quelque chose.

Magalie

Sans conviction.

Très jolie ta décoration.

Élise

Ravie.

Merci beaucoup.

Magalie

J'aime beaucoup ce style qui évoque à la fois une vitrine d'Ikéa et de la Foir'fouille.

Élise

C'est drôle que tu dises ça, c'est justement là que j'ai trouvé tout ça !

Magalie

Ironique.

C'est fou ça ! Quelle coïncidence !

Élise

Oh non ! Excusez-moi !

Antoine

Que se passe t-il ?!

Élise

J'ai complètement oublié de vous apporter des gâteaux apéritifs !

Élise part en courant dans sa cuisine.

Magalie

Elle va nous faire une syncope pour des cacahuètes !

Antoine

Mais enfin laisse la respirer !

Magalie

Oh elle n’a pas besoin de moi pour être mal oxygénée…

Antoine s’approche de Magalie avec l’intention de la sermonner quand Élise revient.

 

Antoine

Prenant l’air de rien.

Merci mais vraiment on peut attendre.

Élise

Oh ne t’en fais pas de toute façon David et maman ne devraient plus tarder.

Regardant sa montre.

En tout cas je l’espère…

Élise repart dans la cuisine.

© 2019 by Cyril Coatleven Proudly created with Wix.com

  • Black Twitter Icon
  • Black Facebook Icon