Extrait "Une famille ou une autre"

Alexandre a débarrassé la table, il fait les cent pas avec appréhension jusqu’à ce que ses parents sonnent à la porte. Il prend une grande inspiration et va ouvrir.

Charlène

Avec hystérie en pinçant les joues d’Alexandre.

Bonsoir mon chéri !

Alexandre

Embarrassé.

Bonsoir maman.

Louis

Avec autorité.

Mais enfin arrête Charlène ! Il n’a plus 4 ans !

Charlène

Lâchant Alexandre un peu honteuse.

Désolée…

Alexandre

Froidement.

Bonsoir Papa…

Louis

Froidement en lui donnant une brève poignée de main.

Bonsoir…

Charlène

Je suis contente de te voir.

Alexandre

Sans conviction.

Moi aussi…

Louis

Tu t’es fait désirer…

Alexandre

Désolé je suis un peu fatigué en ce moment…

Louis

C’est pourtant pas ton boulot qui doit t’éreinter… Passer sa journée devant un écran d’ordinateur… À mon époque on savait ce que c’était que travailler !

Alexandre

Oui papa…

Louis

À ce que je vois c’est toujours une ruine cet immeuble…

Alexandre

Oui ce n’est peut-être pas le Pérou mais le loyer est abordable.

Louis

Tout de même ça fait au moins 2 ans que l’ascenseur et l’interphone sont en panne. On rentre comme dans un moulin ici ! T’as bien de la chance de ne pas te retrouver avec des mendiants ou des junkies pour squatter ton escalier.

Alexandre

Indifférent.

Oui…

Charlène

Regardant Alexandre avec inquiétude.

Quelque chose ne va pas ? Tu as l’air préoccupé.

Alexandre

Non ça va. Ne t’en fais pas.

Charlène

Oh je vois bien qu’il y a quelque chose. Tu ne peux rien me cacher tu sais. Je lis en toi comme dans la bible !


Alexandre

Excuse-moi d’en douter…

Charlène

Alors, dis-moi tout !

Alexandre

Il n’y a rien à dire.

Charlène

Mais si !

Alexandre

Non je t’assure.

Charlène

Après avoir observé Alexandre un instant.

Ah ! Je sais ! Tu es amoureux !

Alexandre

Gêné.

Mais non pas du tout !

Charlène

Oh tu rougis ! Alors comment elle est ?!

Alexandre

Mais non il n’y a personne !

Charlène

Allons allons ! Un beau garçon comme toi ! Tu la connais depuis longtemps ? Elle est brune ? Blonde ? Petite ? Grande ? Où l’as-tu rencontrée ?

Alexandre

Maman…

Charlène

Il y a un problème ?

Inquiète.

Oh… Elle n’est pas baptisée c’est ça ?

Alexandre

Hum… Ce n’est pas ça le souci…

Charlène

Oh ! Elle n’est pas catholique ?

Alexandre

C’est pas ça non plus.

Charlène

Soulagée.

Oh tant mieux !

Avec préoccupation.

Mais… Alors il y a bien un problème ?

Alexandre

Avec lassitude.

Écoute on en parlera plus tard, j’ai encore besoin d’apprendre à la connaître !

Louis

En tout cas il était temps que tu trouves quelqu’un ! Les gens doivent finir par se poser des questions.

Alexandre

Du genre ?

Louis

Un homme seul à ton âge ! Ça cache forcément quelque chose ! Je ne vais pas te faire un dessin mais on a vite fait de colporter des rumeurs…

Alexandre

Des rumeurs ?

Louis

Oui enfin tu vois quoi !

Alexandre

Non justement… Mais je t’en prie précise ta pensée.

Louis

Tout le monde va finir par dire que t’es pédé! Ça me ferait mal qu’on imagine des trucs pareils sur mon fils !

Alexandre

Mal à l’aise.

Ah… Évidemment…

Charlène

Tu as raison Louis ! Quelle perversité ce serait de colporter de telles inepties sur notre cher Alexandre!

S’adressant à Alexandre.

Oh ! D’ailleurs tu sais que le fils des voisins en est ?!

Alexandre

En est ?

Charlène

D’un air prude.

Et bien il… Couche… Hum tu vois… Avec d’autres hommes !

Alexandre

Ah !

Charlène

Ça ne serait pas arrivé si sa mère l’avait emmené plus souvent à l’église.

Alexandre

Avec ironie.

Oui ça ne fait pas de doute…

Charlène

Et dire que vous avez joué ensemble étant enfants !


Alexandre

Se parlant à lui-même d’un air rêveur.

Ah ! Et pas qu’étant enfants…

Charlène

Qu’est-ce que tu dis ?

Alexandre

Embarrassé.

Hum… Non rien ! Et vous ça va sinon?

Louis

Bien…

Charlène

Oui !

Alexandre

S’adressant à Charlène.

Alors comme ça vous partez en week-end ?

Charlène

Oui. Du coup j’ai demandé à ton père si on pouvait faire un petit détour pour te rendre visite.

Alexandre

Merci…

Charlène

C’est normal on ne te voit pas souvent, il faut qu’on en profite.

Alexandre

Avec une pointe d’ironie.

Oui ça aurait été dommage de se rater…

Louis

On se demande pourquoi tu as eu besoin de te perdre aussi loin de ta famille !

Alexandre

Il faut parfois savoir s’éloigner du nid pour voler de ses propres ailes…

Louis

C’est à croire qu’on te fait honte…

Charlène

Louis, s’il te plaît…

© 2019 by Cyril Coatleven Proudly created with Wix.com

  • Black Twitter Icon
  • Black Facebook Icon