Je suis mort

 

Durée approximative : 10min.

 


 

Le personnage entre sur scène en regardant autours de lui avec surprise puis il s’inspecte un instant.

Bon... Voilà ! Je suis mort… Je n’imaginais pas ça comme ça…

Il regarde le public avec surprise.

Je vois que je ne suis pas seul… J’imagine que si vous êtes là c’est que vous êtes morts aussi…

Il regarde le public un moment avec interrogation.

Vous êtes morts de rire ? Non parce que si c’est le cas je n’en suis pas responsable ! Moi je fais plutôt dans le four. Rien à voir avec la crémation  ! J’ai donné mon corps à la science…

Il regarde attentivement les spectateurs.

Une salle de morts…

Il s’adresse de nouveau au public.

Non en fait histoire de vous expliquer, avant la mort j'étais comique, c'était pas un état d'esprit hein ! J'étais vraiment comique, je veux dire c'était mon métier.

Enfin je tentais d'en faire mon métier... C’est que j’ai pas trouvé mon public… D’ailleurs c’est ce qui m’a coûté la vie !

Enfin je vais pas me plaindre j’ai eu une belle mort ! Pour tout vous dire je suis mort sur scène. D’un lancé de tomates…  Vous allez me dire elles n’étaient pas mûres. Et bien si  ! Trop mûres ! J'ai glissé sur la pulpe...

Il regarde le public d'un air blasé.

Vous voyez quand je vous disais que j’fais pas rire...

Ah ! J'imagine déjà mes spectateurs aller au guichet après ça pour crier « Remboursez ! Remboursez ! » Dans un sens je les comprends, ils sont venu voir un « spectacle vivant » !

Regardant le public.

Non mais une salle de morts !

Se parle à lui-même.

Vous me direz mieux vaut une salle pleine de morts que vide de vivants...

Regardant autour de lui.

Alors c'est ça la mort... Ah Je suis déçu !

Court instant de silence.

Moi je m’attendais vraiment à autre chose… Je pensais qu’une fois mort on en prenait plein les mirettes, qu’on était accueilli en grandes pompes, Funèbres bien sûr ! Et bah non ! Rien ! Ah je suis déçu !

Non mais c'est vrai ! Je ne sais pas c’est quand même un moment important ! C’est le début de la fin ! On mérite bien un petit quelque chose pour marquer le coup. Quand on pense à tout ce qu’on endure dans la vie pour ça…

C’est à faire regretter d’être mort ! Et dire que des gens se suicident… Si ils savaient ! Arrivés ici ils doivent avoir envie de recommencer...

Je ne dis pas ça pour vous messieurs dames, vous vexez pas ! Pour une fois que j’ai un public je ne vais pas m’en plaindre. Mais j’aurais préféré vous avoir vivant, enfin je veux dire de mon vivant. Parce que vous avoir vivants à ma mort ça n’apporte rien…. Par contre vous avoir comme spectateurs morts de mon vivant je m’en serais contenté !

De mon vivant je n’étais pas très exigeant, j’acceptais n’importe quel public, c’est lui qui ne m’acceptait pas… Et puis j’aurais lancé un nouveau concept avec vous ! Le premier humoriste à communiquer avec les morts ! Mais bon… Inutile de se faire du mal ça n’arrivera plus…

Regardant le public avec inquiétude.

Rassurez-moi vous n'avez pas de tomates ?!

Non parce que re-mourrir de la même façon, non merci ! Je vois déjà les gros titres des journaux morts-vivants : « Avant la fin du spectacle les morts tuèrent ! »

Instant de silence.

Je suis mort... j'ai du mal à réaliser...

Enfin ... Je suis mort, je suis mort ! Va bien falloir se faire à l’idée !

Dans un sens je ne suis pas surpris d’être parti si tôt. Mon médecin lui-même le disait : « Tu es trop anxieux, tu ne feras pas de vieux os ! » Il aurait peut-être du s'appliquer ses conseils, il est mort lui aussi ! Comme quoi y a pas que les cordonniers qui sont mal chaussés !

Pensif durant un instant.

Je me suis toujours demandé s’il y avait une vie après la mort. Au moins je suis fixé maintenant... Enfin une vie... Une mort oui  ! Je voudrais pas jouer les rabats-joies mais c'est tout de même sinistre...

Me faire monter sur scène après mon décès quelle idée !

Me faire revivre mon échec comme ça... C'est mesquin !

Mais qui sait... Peut-être qu'ici les choses seront différentes ?

Si il y a des vivant sans talent qui réussissent, y a t il des mort talentueux ?

Peut-être qu'il est ici mon talent !

Je me pose beaucoup de questions pour un mort non ? Il y a de quoi ! Rien ne s'est passé comme dans l'image que je me projetais de la fin !

Je n'ai pas vu de lumière blanche... Mise à part celle des projecteurs avant de trépasser... Je n'ai pas fait le bilan de mon passage sur terre devant un quelconque Dieu... L'accueil est même carrément désastreux ! Je n'ai ni trouvé le paradis, ni l'enfer... Juste un entre deux ! La vie quoi...

Si je dois faire le point sur mon existence je dirais que je suis parti trop tôt... Le temps c'est traître ! J'ai cru que j'étais large niveau timing et me voilà six pieds sous terre avant d'avoir réussi quelque chose. Même pas eu le temps de provoquer un éclat de rire ! Même juste un sourire, je suis pas exigeant...

Le destin ça vous tombe dessus comme un lancé de tomates...

J'aurais eu de quoi garnir mes pâtes avec tous ces projectiles... Oui parce que les pâtes étaient mon régime forcé. Quand on est un humoriste raté on y coupe pas aux pâtes ! Je m'autorisais quand même les pommes de terre les soirs de fête. Ici qu'est ce qu'on mange ? Hormis les pissenlits par la racine. Une salade de chrysanthèmes peut-être...

Peu importe ! Je crois que j'ai perdu l'appétit.

Pensif un instant.

C'est drôle quand on y pense... Il y a des gens qui ont peur de la mort et passent leur vie à y penser... Ce qu’ils ignorent c’est que quand ils décéderont ils passeront leur mort à penser à leur vie...

Je dois dire que je n'ai jamais eu peur de la mort. Mais si j'avais su que c'était ça...

Et bah j'aurais prévu en conséquence ! Je ne serais pas venu les mains vides, j'aurais pris de quoi me distraire.

Pris d'enthousiasme.

Je me serais organisé un pot d'arrivée ! Avec quelques invités pour mettre l'ambiance, Gainsbard qui tiendrait le bourg... Pardon, Gainsbourg qui tiendrait le bar ! Claude François aux lumières, Rimbaud pour les substances illicites et Beethov' comme DJ avec un volume sonore à en réveiller les morts ! Tout ça près d'une belle cheminée avec Johnny pour allumer le feu et Jeanne d'arc pour s'occuper des cendres ! On enchaînerait les verres, on se mettrait en boite et on danserait comme des damnés pour que personne ne reste de marbre !

Avec encore plus d'enthousiasme.

J'aurais prévu les costumes, tout le monde en deuil ! Le parfum pour bien embaumer, Les amuses gueules servis par des croque-morts, et pour terminer en beauté des CD pour la musique !

Reprenant son sérieux.

Pardon ! Je divague !

Silence gêné.

Y a pas à dire j'ai vraiment raté ma vie jusqu'à la fin et ma fin dés le début !

Bon assez de mouron ! J'ai déjà une rupture des cervicales pas besoin d'un ulcère !

Prenant un air solennel.

Mesdames, messieurs, il est l'heure pour moi de vous faire mes adieux, pas définitifs ! C'est déjà fait...

Je vais seulement me reposer un peu, je l'espère en paix. Y a bien un cercueil qui traîne dans le coin, histoire de faire une sieste et de faire le point sur ma non vie...

Car je dois l'avouer la mort c'est éreintant !

Il salue le public et quitte la scène.

Fin

© 2019 by Cyril Coatleven Proudly created with Wix.com

  • Black Twitter Icon
  • Black Facebook Icon